Ministère de l'Environnement de l'Assainissement et du Développement Durable
 

ATELIERS D’INFORMATION, DE SENSIBILISATION ET D’APPROPRIATION SUR LES CIBLES DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE (ODD) ET LA CONTRIBUTION DETERMINEE AU NIVEAU NATIONAL (CDN).

ATELIERS D’INFORMATION, DE SENSIBILISATION ET D’APPROPRIATION SUR LES CIBLES DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE (ODD) ET LA CONTRIBUTION DETERMINEE AU NIVEAU NATIONAL (CDN).

Dans le cadre de l’information , de la sensibilisation et de l’appropriation des acteurs à tous les niveaux et particulièrement aux niveaux national et sectoriel sur la feuille de route, le plan d’investissement de mise en œuvre de la Contribution Déterminée au niveau National du Mali (CDN) et les cibles des Objectifs de Développement Durable (ODD),la Direction Générale de l’AEDD organise au cours de ce mois de septembre une série d’atelier à travers le pays.
Le premier atelier organisé à Bamako le lundi ,03 septembre 2018 à regroupé les 11 CPS (Cellules de Planification et de Statistique, les 19 CADD (cellules d’appui a la décentralisation et a la déconcentration) et les 39 Structures Techniques des Ministères de l’Environnement, des Transports, de l’Energie et de l’Industrie.
Ainsi, pendant tout ce mois de janvier 2018 des ateliers similaires seront organisés dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou etc.

I. Contexte et justification

Le Mali, pays sahélien durement touché par les changements climatiques, a développé des plans d’action, des stratégies, mené des études et mis en place des institutions pour renforcer la résilience aux changements climatiques et la lutte contre la pauvreté. Les pays du monde, à la 69èmesession de la conférence des Nations Unies à New York en septembre 2015, ont adopté les17 objectifs de développement durable et les 169 cibles et l’agenda 2030.

Ainsi l’Accord de Paris sur le climat ayant aussi été approuvé par l’ensemble des 195 délégations le 12 décembre 2015, a été ratifié par le Mali le 23 Septembre 2016. Le Mali en tant que Etat Partie à la Convention, la mise en œuvre de l’Accord (qui est entré en vigueur le 04 Novembre 2016) fait partie de ses obligations.
L’Accord a pour objectif, à travers l’engagement volontaire de tous les Pays ayant souscrit à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre sur la base des capacités nationales et des accompagnements financiers de la part de la Communauté internationale.

Les niveaux de ces efforts de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ainsi que les besoins d’adaptations sont définis dans les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) des pays.
Le niveau des ambitions de réduction des GES du scénario d’atténuation par rapport au scénario de base du Mali est de 29% pour l’agriculture, 31% pour l’énergie et 21% pour le changement d’utilisation des terres et la foresterie.

Le coût global des mesures d’atténuation est de 4,2671 milliards $US (0,5365 pour l’énergie ; 0,0206 pour l’agriculture et 3,71 pour les forêts).
En matière d’adaptation, la vision du Mali est de faire de l’économie verte et résiliente aux changements climatiques une priorité.

L’atteinte des objectifs du développement durable et le respect des engagements prises par le Mali dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat passe par l’appropriation de la CDN par les acteurs des secteurs publics. Ceux-ci constituent aujourd’hui un défi à relever par le Gouvernement du Mali et particulier du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement à travers l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) reconnue par son expertise sur le développement durable et particulièrement les changements climatiques.

Au regard de leur rôle prépondérant dans la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des actions de développement au niveau sectoriel.

L’appropriation et l’intégration des principes de développement durable dans les politiques, plans et programmes tant au niveau national que sectoriel constituent aujourd’hui un défi à relever pour le Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement à travers l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD).

Pour réussir l’atteinte des objectifs sur la mise en œuvre de la Contribution Déterminée et l’appropriation des cibles des OOD à tous les niveaux et particulièrement aux niveaux national et sectoriel, il est nécessaire de mobiliser l’ensemble des acteurs des départements ministériels aux niveaux national et régional sur le suivi de la mise en œuvre de la CDN. Le présent TDR est élaboré pour conduire ces ateliers d’information, de sensibilisation et d’appropriation par les acteurs cités ci-haut.
II. Objectifs

2.1. Objectif général
Le principal objectif de ces ateliers consiste à informer et sensibiliser les acteurs à tous les niveaux national et sectoriel sur la feuille de route, le plan d’investissement de mise en œuvre de la Contribution Déterminée au niveau National du Mali (CDN) et les cibles des Objectifs de Développement Durable (ODD).

2.1. Objectifs spécifiques
Les objectifs spécifiques de l’atelier consistent à :
 Sensibiliser les participants sur les implications politiques des Changements Climatiques ;
 Présenter la CDN, la feuille de route et le plan d’investissement de la mise en œuvre de la CDN
 mettre en place un cadre de collaboration entre le MEADD et les acteurs concernés en vue d’accroitre les synergies dans le suivi de la mise en œuvre de la CDN et faire le plaidoyer pour la mobilisation de financement dans le cadre de la mise en œuvre de la CDN ;
 informer les participants sur les concepts et notions de développement durable.

III. Résultats attendus
Aux termes de la formation, les résultats attendus suivants sont visés :
 les acteurs sont sensibilisés sur les implications politiques des changements climatiques ;
 les acteurs sont informés sur le processus de mise en œuvre de la CDN à travers la feuille de route et le plan d’investissement ;
 un cadre de collaboration est mis en place entre le MEADD et les acteurs concernés en vue d’accroitre les synergies dans le suivi de la mise en œuvre de la CDN et le plaidoyer est fait pour la mobilisation de financement dans le cadre de la mise en œuvre de la CDN ;
 les participants sont informés sur les concepts et notions de développement durable.

IV. Méthodologie
Elle consistera à organiser des ateliers d’information de sensibilisation et d’appropriation au cours desquels des présentations seront faites par les Experts de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) suivies de débats sur la CDN et les ODD.