Ministère de l'Environnement de l'Assainissement et du Développement Durable
 

Lutte contre la dégradation des terres au Mali : L’AEDD engage le combat

Dans le but d’engager une implacable lutte contre la dégradation des terres au Mali et remédier aux multiples conséquences du changement climatique, l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) a initié le projet des gestions des ressources naturelles et changements climatiques. Un projet dont la troisième session s’est ouverte le Mercredi 03 Février 2016 à l’hôtel Massaley sous la houlette de Souleymane Cissé, le représentant du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable avec à ses côtés le Directeur général de l’AEDD Aboubacar Diabaté et plusieurs soldats de la lutte contre le changement climatique.

Selon le Directeur général de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) Aboubacar Diabaté, l’objectif est de parvenir à un développement durable à travers une gestion efficace de l’environnement qui met l’accent sur la préservation de la diversité biologique, la lutte contre la désertification et le changement climatique est notre crédo raison pour laquelle nous avons initié ce projet financé par la Banque Mondiale à hauteur de 21 millions de FCFA. Il a souligné que l’ouverture de cette troisième session de pilotage du projet de gestion des ressources naturelles et changements climatiques permettra à sa structure et au ministère de la tutelle de faire une rétrospective  des aléas rencontrés par les équipes sur le terrain tout en y apportant des solutions idoines. « Assurer la coordination de la mise en œuvre de la Politique Nationale de Protection de l’Environnement (PNPE) et veiller à l’intégration de la dimension environnementale dans tous les politiques, programmes et projets de développement  est l’une des missions confiées à ma structure et nous nous battrons avec nos armes pour relever les énormes défis que le Mali fait face », a-t-il dit. Avant de saluer l’accompagnement des partenaires notamment la Banque Mondiale qui finance le projet tout en leur rassurant que les défis seront relevés avec dextérité, Souleymane Cissé, le représentant du ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable a affirmé que la lutte contre le changement climatique ne doit par être un combat de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) ou du ministère, mais de tous les Maliens afin d’assurer la sécurité alimentaire au pays gage du développement tant chéri et tant souhaité par tous. Il a fait savoir que l’accompagnement du ministère  de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable ne fera jamais défaut afin de permettre à l’AEEDD de relever les multiples défis climatiques auxquels le Mali fait face et qui compromettent le développement du pays.

Moussa Samba Diallo

Source : Le Républicain