Ministère de l'Environnement de l'Assainissement et du Développement Durable
 

NEUVIÈME SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’AGENCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (AEDD)

9 ème  SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’AGENCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (AEDD)
Les administrateurs de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) étaient en conclave le 25 mars 2019 pour la 9ème session ordinaire du conseil d’administration de l’Agence. Réunis dans la salle de réunion de la structure, ils ont planché sur : le rapport d’activités 2018, le procès-verbal de la 8ème session, le Plan de Travail et budget Annuel (PTBA) de 2019, le Contrat Annuel de Performance 2018. La cérémonie d’ouverture des travaux de la session était placée sous présidence de KEITA Aïda M’BO, Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Présidente du Conseil d’Administration.
Il ressort des travaux de cette 9ème session du conseil d’administration que le budget 2019 est en baisse de 1 837 666 616 Francs CFA par rapport à l’exercice précédent. Il s’équilibre, globalement en recettes et en dépenses à la somme de : Onze Milliards Cinq Cent Quatre Vingt Quatre Millions Cinq Cent Soixante Quinze Mille Cent Soixante Seize (11 584 575 176) FCFA contre 13 418 741 792 francs en 2018, soit une baisse de 13,67%.
Par ailleurs, la bonne nouvelle est que les membres du Conseil d’Administration de l’Agence ont constaté que 89,5% des tâches programmées pour l’année 2018 ont été réalisées en dépit de l’insuffisance des ressources financières.
Dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs, des séances d’information et de sensibilisation ont été organisées sur les cibles des Objectifs de Développement Durable (ODD)/Contribution Déterminée au niveau National (CDN). Elles ont surtout concerné certaines Institutions de la République (le Haut Conseil des Collectivités, l’Assemblée Nationale, le Conseil Economique, Social et Culturel), les services techniques de l’Etat, les Conseils Régionaux, le secteur privé et des organisations de la société civile.
Les capacités des cadres de l’AEDD ont aussi été renforcées, sur l’utilisation des logiciels « adobe illustration et Adobe Photoshop », « TOM2-PRO, l’archivage, l’administration du site web, les procédures nationales de passation des marchés, l’audit interne, la comptabilité générale, la gestion financière, la finance climatique, les inventaires sur les gaz à effet de serre (GES), le (MRV), la planification exécution et suivi-évaluation des projets/programmes.
Les activités au titre de l’information environnementale ont porté sur l’élaboration du rapport national sur l’état de l’environnement et le lancement de la base de données du Système National de Gestion de l’Information Environnementale (SNGIE).
Par rapport à la mobilisation des ressources financière les activités ont porté sur l’organisation du deuxième dialogue structuré du fonds vert climat pour la Région Afrique, le dialogue national sur le Fonds de l’Environnement Mondial (FEM), la validation du plan d’investissement et du plan de partenariat de la CDN, l’élaboration de la stratégie de financement de l’environnement et le financement des portefeuilles de projets/programmes. Le Fonds Climat Mali a approuvé le financement de sept (07) nouveaux projets pour un montant de 6,5 millions de dollars US.
Le suivi de la mise en œuvre des Conventions, Accords et Traités (CAT) n’a pas a été laissé pour contre. Il a été focalisé sur les réunions trimestrielles des Points focaux. L’Agence a également participé à la COP 24 sur les changements climatiques à Katowice, Pologne et à la COP 14 sur la Biodiversité à Sharm El-Sheikh, Egypte.
Le Directeur général de l’AEDD Monsieur Boureïma CAMARA a mis l’occasion à profit pour demander le règlement des arriérés de location de l’actuel siège de la structure et l’accélération des travaux de réhabilitation ses locaux sis au quartier du fleuve de Bamako.
Au termes des travaux, Monsieur Modibo SACKO représentant du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, qui présidait la session, s’est dit satisfait de ce dynamisme de l’AEDD malgré un contexte socioéconomique difficile et l’insuffisance des ressources mises à la disposition de l’Agence au titre de l’exercice 2018. Il a rajouté que le Contrat de Performance signé entre le responsable du Programme V et la Direction de l’AEDD a été exécuté à hauteur de souhait. Il a fini par remercier le Directeur général de l’Agence et tout son personnel pour les efforts consentis.

Modibo OUATTARA
Chargé de communication
et de Sensibilisation/AEDD