Ministère de l'Environnement de l'Assainissement et du Développement Durable
 

REALISATIONS DU PGRNCC DANS LE CADRE DE LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES La mise en œuvre du Projet de Gestion des Ressources Naturelles et Changements Climatiques (PGRNCC) s’achève sur une note d’espoir des bénéficiaires et des autorités maliennes.

REALISATIONS DU PGRNCC DANS LE CADRE DE LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES
La mise en œuvre du Projet de Gestion des Ressources Naturelles et Changements Climatiques (PGRNCC) s’achève sur une note d’espoir des bénéficiaires et des autorités maliennes.

Du vendredi 27 au dimanche 29 septembre 2019, une forte délégation conduite par le Dr Modibo SACKO, Conseiller Technique représentant du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement du Développement Durable, composée des membres du cabinet, des représentants du Conseil d’Administration de l’Agence de l’Environnement de Développement (AEDD), des représentants du Comité de Pilotage du PGRNCC, du Directeur général de l’AEDD et Coordinateur du PGRNCC, Boureïma CAMARA, ainsi que de plusieurs agents techniques de mise en œuvre du projet s’est rendue dans le cercle de Nioro du Sahel.
Constater de visu les réalisations faites par le projet tout en sensibilisant les bénéficiaires à en faire un bon usage, tel était l’objectif principal de cette visite.
Le PGRNCC qui a pris fin en septembre 2019 a fait plusieurs réalisations dans ses 03 cercles d’intervention (Nioro du Sahel, Nara et Banamba) allant de l’aménagement de périmètres pastoraux, maraichers, d’arboriculture et forestiers au développement d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) en passant par l’aménagement des marres et l’installation d’équipements météorologiques pour ne citer que ceux-ci.


Arrivée à Nioro, la délégation s’est rendue dans la commune de Yéréré ou elle a été reçue avec faste par les élus locaux et la population .La visite dans cette localité a concerné l’atelier de maroquinerie, le périmètre maraîcher des femmes et le périmètre d’arboriculture.
Par la suite, elle a été accueillie dans la commune de Guétéma par une foule en liesse ou elle a visité le périmètre forestier d’enrichissement où les techniques de Régénération Naturelle Assistée ont fait pousser de l’herbe, la station météorologique et le périmètre forestier intercommunal.
Au total, le PGRNCC a financé 147 microprojets dans les 03 communes visitées pour un coût total d’environ 590 millions de FCFA au bénéfice de 1 720 personnes dont 340 hommes et 1 376 femmes soit 80% de femmes.
Cette intervention du projet a eu des impacts très positifs dans le domaine de lutte contre la désertification, de l’ensablement et de l’assèchement des cours d’eau, de la dégradation des superficies cultivables, de la perte de la biodiversité, des inondations et de la migration des jeunes.
Dr Modibo SACKO, Conseiller Technique du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et Développement Durable a exprimé toute la satisfaction de l’ensemble de la délégation et des bénéficiaires pour les actions menées par le PGRNCC .Selon lui, les membres de la délégation ont constaté sur le terrain que les activités programmées dans le cadre du projet ont été réalisées avec satisfaction. Monsieur SACKO a alors félicité l’équipe technique de mise en œuvre pour le travail accompli et les autorités politiques et administratives de Nioro pour leur implication. Enfin, il a ajouté que les inquiétudes exprimées par les bénéficiaires et les élus locaux, concernant la consolidation des acquis et le renouvellement du projet, seront examinées par le département.
Prenant la parole, Monsieur Boureïma CAMARA, Directeur Général de l’AEDD et coordinateur du PGRNCC a remercié les élus locaux et l’ensemble de la population pour l’accueil chaleureux réservé à la délégation. Il a ajouté que notre pays subit fortement les effets néfastes des changements climatiques. Pour preuve, le soleil déjà est extrêmement ardent en cette matinée. Nous n’avons d’autres moyens de lutte contre ce phénomène qu’à travers des projets comme le PGRNCC a t-il ajouté. Enfin, il a demandé aux communautés de s’approprier les techniques et technologies innovantes introduites par le projet pour préserver l’environnement et les ressources économiques générées au profit des communautés.
Quant à la pérennisation des équipements et infrastructures après le projet, M. Gagny DIAWARA, Maire de la commune Yéréré a affirmé qu’une coopérative et un comité de gestion ont été créés et dotés d’outils nécessaires pour la gestion des périmètres. Il a, aussi, souligné que des paysans pilotes ont été sélectionnés et formés sur de nouvelles techniques culturales, de gestion des terres et dotés de matériels ainsi que de pluviomètres.
Il ressort de la visite que les indicateurs liés aux 04 composantes du projet à savoir, la gestion des connaissances et communication, la mise à l’échelle de pratiques de gestions durables des terres, la diversification des modes et moyens de vie locaux et enfin, la coordination et suivi-évaluation des activités du projet ont tous été atteints.
Pour mémoire le PGRNCC a été financé à hauteur de 21 millions de dollars US soit plus de 10 milliards de FCFA sur une durée de 5ans par la Banque Mondiale, le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), le Fonds des Pays les Moins Avancés (FPMA) et le Gouvernement du Mali.