GESTION DES TERRES ET DES EAU (GDTE) et appui environnemental AU PAPAM

Intitulé du projet : GESTION DES TERRES ET DES EAU (GDTE)  et appui environnemental AU PAPAM : programme d’accroissement de la productivité Agricole au Mali, composantes PNUD-FEM

(sustainable land and waters management end environmental support to papam :fostering agricultural productivitity in mali)

Effets dans le programme du système des UN : N° 2.4 : les moyens de production et de subsistance des populations vulnérables  en milieu rural péri urbain et urbain sont renforcés et diversifiés pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle (cadre conjoint des NU d’Appui à la transition au mali, 2013) (lien)

(Axé sur le résultat de l’UNDAF, N° 1 : les zones rurales les plus vulnérables bénéficient d’un renforcement de leur sécurité alimentaire, d’un développement durable, de services durables d’énergie renouvelable et de création d’emplois.

Résultat (s) / Indicateur (s)  CPAP  les accords- cadres relatifs à l’environnement, à la conservation de la biodiversité, aux changements climatique, aux eaux internationales, sont opérationnels

Produit (s) CPAP attendu (s) : la gestion de l’environnement par les secteurs public et privé et en particulier les collectivités locales est renforcée.

(objectif du projet) : Accroitre l’utilisation des pratiques de gestion durable des terres et des eaux (GDTE) dans les systèmes de production cibles afin d’arrêter/ réduire/inverser la  tendance relative à la dégradation des terres dans les agros-éco-systèmes du mali.

Résultats du projet) : (1) les technologies de GDTE sont diffusées et adoptées et la disponibilité des services de conseil publics et privés au bénéfice des producteurs est accrue ; (2) Un système ample de suivi des impacts agricoles sur les ressources naturelles et les écosystèmes existe et est fonctionnel.

Ce projet a été initialement conçu pour être une composante d’un programme plus large de développement intitulé « promouvoir la production agricole au mali » (PAPAM) avec un budget total estimé de 160 millions de dollars a êtres repartie entre 2010 et 2016. IL fait également partie du programme d’investissement stratégique FEM-4, ou divers organismes du FEM ont fourni des fonds à partir de sources multiples pour améliorer  gestions Durable des terres (GDT) dans les pays bénéficiaire en Afrique, dont le mali. Une grande partie du programmes de PAPAM au mali se compose d’un chef de file de l’investissement agricole par la Banque mondiale, qui comprend un  mélange de prêt par l’IDA et le FIDA, des subventions de la CE les investissements du gouvernement dans les secteurs agricole ainsi que le financement du FEM exécutés par la banque mondial862 millions) et le PNUD 19 million) rien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.